le Courrier de l’Ouest en novembre 2018